Une violente altercation s’est produite dimanche après-midi aux abords de la place Saint-François à Lausanne. Un individu d’une trentaine d’années, très agité et tenant des propos incohérents, s’en est pris verbalement, puis physiquement, à un passant d’une soixantaine d’années, rapporte le corps de police lausannois. Il l’a poursuivi, l’a poussé à terre et l’a frappé à plusieurs reprises. Une tierce personne est intervenue pour contenir l’homme violent jusqu’à l’arrivée de la police et de l’ambulance. Elle s’est fait mordre sévèrement.

Huit policiers ont été mobilisés pour mettre un terme à cette agression. L’auteur présumé, aujourd’hui en garde à vue, est connu des forces de l’ordre. D’origine irakienne, il se trouve en situation irrégulière en Suisse depuis plusieurs années. Sa demande d’asile a été frappée d’une non-entrée en matière, précise Antoine Golay, responsable presse du corps de police de Lausanne. L’homme, qui n’est pas autorisé à rester en Suisse, s’est déjà fait contrôler en 2007 par les forces de l’ordre. Pourquoi est-il encore dans le pays? «C’est l’éternel problème de certains ressortissants étrangers déboutés que l’on n’arrive pas à renvoyer chez eux», note le chargé de presse.