C’est une visite dont il ne faut pas attendre grand-chose. Deux mois après que le Conseil fédéral a décidé d’enterrer l’accord-cadre avec l’UE, le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis se rend ce mardi à Bruxelles pour y rencontrer deux membres influents de la Commission européenne, le vice-président Josep Borrell et le responsable du budget Johannes Hahn. Côté suisse, on interprète déjà cette rencontre comme un «petit succès» après le choc encaissé par Bruxelles. Côté européen, on recevra poliment Ignazio Cassis, mais on se demande bien de quoi on pourrait parler dès lors que ce sont les Suisses qui ont «renversé la table».

Lire aussi: A Bruxelles, la crainte de la «déloyauté» suisse