Visite

Visite du pape à Genève: «François, c'est Jésus en mieux»

A l’intérieur de Palexpo, la foule continue à affluer pour la messe papale, prévue à 17h30. En attendant le Saint-Père, les fidèles rient, chantent, se recueillent ou partagent la raclette

A l'occasion de la venue du Pape, Le Temps vous propose une série d'articles consacrés à l'événement:

Dans les toilettes de Palexpo, deux jeunes filles sont venues se rafraîchir. «Imagine, s’Il nous touche la main… dans ce cas, je ne me la lave plus pendant des semaines», s’exclame l’une d’elles en se passant de l’eau sur le visage. «Oui, t’as raison, dans ce cas je me les lave bien maintenant», répond l’autre, excitée. Dans moins d’une heure, «Il» défilera dans les allées en papamobile. Avec un peu de chance, ces adolescentes se trouveront sur son chemin.

Pour suivre la messe que célébrera le Saint-Père, la foule afflue par milliers, même si beaucoup ne verront de lui que sa calotte blanche, petit point mouvant au loin. 41 000 personnes sont attendues pour cet événement d’une ampleur hors du commun, encadrées par 300 bénévoles, de 16 à 84 ans, venus de Suisse et de France voisine.

60 000 bouteilles distribuées

Léonard, 14 ans, est scout d’Europe. Vêtu de son habit d’éclaireur, et accompagné de ses amis, il a exceptionnellement été dispensé d’école cet après-midi. «On est partis d’Annecy à midi en bus, dans lequel on a chanté des chansons et mangé nos sandwiches. Je n’ai pas réussi à dormir cette nuit, c’est la première fois que je vais rencontrer le pape François. Je le trouve exceptionnel, c’est Jésus en mieux», s’écrie-t-il.

Les 31 degrés qui règnent autour de Palexpo rendent encore plus difficile le pèlerinage des fidèles, arrivés de la Suisse entière. Anne-Marie, 55 ans, est venue de Bâle, seule, et elle glisse un billet de 20 francs dans le chaudron récoltant les dons à l’entrée des six hectares de halles.

La messe est gratuite, mais le petit diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg a dépensé 2,2 millions de francs pour accueillir le pape François, ce qui pourrait générer une perte d’un million de francs. 60 000 bouteilles d’eau d’Henniez sont distribuées aux visiteurs, une petite photo du pape est donnée en cadeau, ainsi qu’une plaque de chocolat Villars pour les invités.

A l’entrée de Palexpo, très peu de marchands du temple. Une simple petite collection de goodies à l’effigie du «Pape François Genève 2018» est en vente: sac en toile, porte-clés, lumignon, bracelet, carnet, mais rien de trop voyant.

Se confesser avant de voir le pape

Pour l’occasion, une dizaine de gardes suisses sont rentrés au pays. Ils tentent de recruter de nouveaux collègues en présentant leur travail et en distribuant des flyers. A l’extérieur, quelques food-trucks sustentent les fidèles arrivés pour certains à 10h ce matin. Trois hommes en habit trinquent en partageant une raclette. «C’est aussi cela, l’œcuménisme. Des prêtres fribourgeois qui, à l’occasion de la venue du pape, partagent une raclette valaisanne!» rit l’un d’eux.

A droite de l’estrade répète un ensemble musical, dirigé par Morgane Droxler. Ce sont quarante jeunes musiciens et chanteurs qui animent habituellement les messes à travers le diocèse et qui ont été regroupés pour l’occasion. Dans les recoins, des points de confession ont été installés. L’attente y est longue, mais ne démotive pas les dizaines de personnes qui veulent laver leurs péchés avant d’accueillir la bénédiction du pape.

Dans l’espace prévu pour les journalistes, soudain, un cri! L’Australie a égalisé face au Danemark. C''est vrai qu’avec toute cette histoire on en aurait presque oublié le Mondial.

Publicité