C’était une communication extrêmement attendue. Mercredi, le Conseil fédéral a fixé le cadre de l’utilisation du futur certificat covid. Jusqu’à présent, on ne savait presque rien de ce document, dont seul le principe figure dans la loi covid soumise au vote le 13 juin prochain. Désormais, les lignes directrices ont été fixées. Ce qui ne va pas empêcher, c’est certain, des débats sur la pertinence de ce document dans de nombreuses situations.

D’abord, le calendrier. Les premiers certificats seront délivrés par étapes à partir du 7 juin prochain, assure le Conseil fédéral, qui promet une mise à disposition de toute la population au plus tard fin juin. Ce sera, comme annoncé précédemment, à l’Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication (OFIT) de développer «une solution eurocompatible, sûre et aussi simple que possible, dont le code source sera publié», assurent les autorités. Mercredi, aucune spécification technique n’a été annoncée.