Le carnaval n’est pas la seule source de l’humeur joyeuse qui règne dans les rues d’Andermatt en ce début d’année. La station alpine exhibe ses nouveaux atours. Les carrosseries neuves des télécabines scintillent. Les vieux bâtiments exhibent leurs façades rénovées. A la Coop, à côté des caisses, on trouve le New York Times. Il ne reste plus grand-chose des rues décaties, peuplées de militaires.