Vaud

Le vote sur le centre de congrès de Montreux est annulé

Le 10 février, la population refusait de justesse la rénovation du bâtiment. Un résultat aujourd’hui invalidé par le Conseil d'Etat suite à un couac informatique dans l’envoi du matériel de vote. On s’achemine vers un nouveau scrutin

Coup de théâtre dans la capitale du jazz. Le Conseil d’Etat vaudois a annulé ce mercredi la votation du 10 février sur l’avenir du Montreux Music & Convention Centre (ou 2m2c). Le gouvernement estime que les citoyens n’ont pas tous pu bénéficier des mêmes conditions de vote. En effet, 1397 électeurs étrangers (dans le canton de Vaud, ils peuvent se prononcer sur les objets communaux) n’ont pas reçu le matériel de vote dans les délais suite à un problème informatique.

Lire aussi: A Montreux, le refus du centre de congrès inquiète

Laurent Wehrli, syndic de Montreux, «prend acte». Même si des discussions doivent encore être menées, on devrait s’acheminer vers un nouveau vote, rapide, peut-être même d’ici à fin juin. «Rien ne dit qu’une nouvelle procédure aboutira à un score différent dans les urnes, même si je peux l’espérer, commente Laurent Wehrli. Mais l’important demeure que, cette fois, le résultat ne soit pas entaché par les doutes.»

Un choc pour les acteurs du tourisme

Pour rappel, le 10 février dernier, la population montreusienne refusait par une très courte majorité de 94 voix (sur 6600 votants) la participation communale de 27 millions dans le projet de rénovation du 2m2c, dont le budget total de 87 millions était jugé disproportionné par les opposants. Ce refus a été un véritable choc pour la municipalité et les différents acteurs du tourisme régional, ouvrant une période d’incertitudes pour l’avenir de différentes manifestations, dont le prestigieux Montreux Jazz.

Lire aussi: Vote de Montreux: «Tant de recours, c’est du jamais-vu»

Le faible écart, le couac concernant les électeurs étrangers et l’importance de l’enjeu pour la ville ont abouti à une pluie de recours. Pas moins de 97 (dont 91 qui seront jugés recevables) ont été déposés auprès du préfet de la Riviera Pays-d’Enhaut. Avec le résultat que l’on sait aujourd’hui.

Publicité