Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L’initiative a été débattue vendredi dans le cadre d’Arena.
© ENNIO LEANZA / Keystone

Médias

Wemakeit met un terme à la récolte de fonds pour «No Billag»

Wemakeit, une plateforme de financement participatif, juge l’initiative No Billag «politiquement dangereuse» et met un terme à sa récolte de fonds

Wemakeit, une plateforme de financement participatif (crowdfunding), estime «politiquement dangereuse» l’initiative No Billag et met un terme à la récolte de fonds, selon le Blick. Olivier Kessler, dirigeant de l’initiative, parle de «sabotage» et d’«affront aux 170 personnes qui ont déjà offert des dons». 11 500 francs avaient déjà été versés depuis le lancement de l’opération, vendredi dernier.

Argent restitué

L’argent sera restitué, affirme Wemakeit. Les directives de la plateforme de crowdfunding indiquent qu’une récolte de fonds peut être arrêtée en tout temps. Wemakeit appuie sa décision par l’atteinte à la cohésion du pays et à la diversité des médias.


Pour aller plus loin

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a