football

Xamax: un schéma de reprise est sur les rails

Walter Gagg et d’anciens dirigeants du club se sont rencontrés mercredi

Les repreneurs potentiels s’organisent, alors que la situation de Neuchâtel Xamax est toujours incertaine et que son président, Bulat Chagaev, fait face à deux enquêtes pénales. Comme l’annonçait Le Temps jeudi passé (LT du 10.11.2011), le directeur de la sécurité et des stades de la FIFA, Walter Gagg, s’active avec d’anciens dirigeants du club pour préparer un scénario post-faillite.

Mercredi, Walter Gagg a réuni un aréopage de Xamaxiens historiques, dont Pierre Dubois (président d’honneur et ancien conseiller d’Etat), Michel Favre (ancien vice-président du conseil d’administration), l’ancien président Gabriel Monachon ou encore Remo Siliprandi. «Nous avons eu une bonne discussion, assure Walter Gagg. L’idée est de préparer un schéma de reprise immédiate et de relancer les investisseurs prêts à nous aider il y a un an.»

Ce groupe s’était déjà constitué en début d’année pour prendre la succession de Sylvio Bernasconi, qui leur avait préféré la candidature Chagaev. Pas rancunier, Walter Gagg souhaite désormais «rencontrer Sylvio Bernasconi, qui semble prêt à nous aider financièrement».

Pour trouver de l’argent, Walter Gagg et ses associés comptent notamment faire appel aux sponsors, au Club des Amis et au Club des 200, «des amis qui reviendraient vite si le club changeait de mains».

Ces pompiers volontaires pourraient-ils reprendre un club dont le budget dépasse les 30 millions de francs? «Il faudrait le redimensionner, répond Walter Gagg. C’est-à-dire se séparer de certains joueurs et revoir l’ensemble pour partir sur des bases inférieures à 10 millions de francs.» L’objectif est d’être prêt à agir très vite, en cas de faillite du club. Voire avant: «Nous allons contacter Bulat Chagaev dans les jours à venir», ajoute simplement Walter Gagg. Mais le Tchétchène ne semble pas près de laisser la main: son avocat Jacques Barillon a annoncé mercredi qu’il acceptait la «main tendue» de Sylvio Bernasconi. Dans un entretien accordé mardi à la TSR, Sylvio Bernasconi conteste en effet avoir cédé un club surendetté à son successeur mais se dit prêt à honorer ses dettes, dans le cas où il aurait commis une erreur. Une rencontre est prévue dans les jours à venir.

Nouveau document douteux

Toujours sous le coup de deux enquêtes pénales, Bulat Chagaev a dû faire face mercredi à de nouvelles révélations, dans L’Illustré: l’homme d’affaires a produit un deuxième document douteux en plus de la fameuse attestation de la Bank of America (LT du 07.11.2011), il ne paierait plus les loyers de ses bureaux genevois depuis des mois et serait peut-être sur le départ. Une perspective qui ne fait pas paniquer le parquet: «Au vu de ce que nous avons constaté, nous ne sommes pas inquiets quant à une fuite éventuelle», affirme le procureur général neuchâtelois, Pierre Aubert. A Genève, le procureur Yves Bertossa confie, lui, que Bulat Chagaev «sera entendu avant la fin du mois». Il confirme enfin qu’un deuxième document douteux, une autre lettre à l’en-tête de la Bank of America, a bien été trouvé à Genève.

Publicité