Du passé, il ne reste que le panneau défraîchi d’un magasin de confection pour hommes «Herrenmoden» ainsi qu’une devanture orange très seventies. Sur les hauteurs de Zurich, ce local vient d’être réinvesti par huit jeunes artistes, un collectif de femmes de 22 à 35 ans. L’image est symbolique. «Depuis une dizaine d’années, on voit les femmes travailler davantage en réseau et se soutenir», s’enthousiasme l’étudiante Ivana Mettler, «et elles n’hésitent plus à prendre leur place et créer leurs propres espaces où elles peuvent s’épanouir», renchérit la cinéaste et initiatrice de cet atelier d’artistes Nathalie Berger, sans pour autant céder à l’euphorie, consciente des luttes qu’il reste à mener. «On ne se bat pas contre les hommes, mais simplement pour un monde plus égalitaire. Ce sont des réflexions très présentes chez les jeunes. Ma colocataire n’a que 18 ans mais sa réflexion est déjà aussi riche que la mienne, à 25 ans», confie l’artiste numérique Stefani Ilic.

Lire aussi: Egalité: dix figures porteuses d’avenir