Il y aura un second tour le 17 mars prochain pour les élections au Conseil d’Etat valaisan. Le PLR vient de communiquer cette intention dont les modalités seront discutées ce soir lors de l’assemblée générale du parti à Martigny. Après l’échec cinglant de dimanche soir, toute la question sera de savoir si le parti entend changer de candidat entre les deux tours ou s’il préfère tenter un deuxième round avec Christian Varone qui a enregistré 20 000 voix de retard par rapport à son rival Oskar Freysinger, plébiscité par 53 000 Valaisans.

Si le PLR change de candidat, il pourrait aussi changer de district, choisissant ainsi de brasser les cartes et de mettre en danger les quatre conseillers d’Etat sortants plutôt que d’attaquer encore une fois frontalement Oskar Freysinger. Mais ce danger est tout relatif puisque les trois PDC ont été élus juste derrière l’UDC et que la socialiste a largement bénéficié des voix du Haut-Valais, la plaçant devant Christian Varone.

Quelle que soit la stratégie choisie, il paraît extrêmement difficile aujourd’hui pour le PLR de récupérer des voix en quelques jours pour sauver son siège ou de nouer des alliances avec d’autres partis, attaqués par un changement de candidat ou peu enclins à soutenir Christian Varone, menacé d’une condamnation en Turquie. Le dépôt des listes aura lieu mardi matin et le matériel de vote par correspondance devrait arriver dans les boîtes aux lettres dès jeudi.

Le candidat vert Christophe Clivaz devrait aussi se lancer dans cette course au second tour, même s’il n’a obtenu que 15 000 voix et qu’une alliance avec le PS semble impossible.