Élections

Yannick Buttet devrait passer son tour lors des fédérales de 2019

L’ancien conseiller national, qui a dû démissionner à la suite d’accusations de harcèlement, ne devrait pas se présenter aux élections fédérales l’an prochain. Les rumeurs en ce sens se sont dissipées

Les rumeurs ont été nombreuses ces derniers mois en Valais. Elles prêtaient à Yannick Buttet l’intention de se présenter aux élections fédérales de 2019, afin de reconquérir le siège de parlementaire qu’il a dû quitter en décembre dernier à la suite d’accusations de harcèlement. Elles laissaient même entendre que le démocrate-chrétien était prêt à se présenter hors de son parti, en tant qu’indépendant. Aujourd’hui, ces rumeurs semblent mortes.

Si le président de Collombey-Muraz n’a pas tiré un trait sur la politique, il ne devrait pas retrouver la coupole fédérale l’an prochain. «Il est trop tôt pour le dire, mais ce n’est pas un objectif actuellement», répond le principal intéressé. Yannick Buttet précise que s’il devait se présenter ce serait dans le respect des institutions de son parti, balayant ainsi les rumeurs de candidature dissidente.

Lire aussi: Lisa Mazzone: «J’ai eu l’impression d’avoir été écrasée par un bulldozer»

Le comité de campagne de Marianne Maret en dit beaucoup

Pour Pascal Knubel, président du PDC du district de Monthey, «à moins d’une surprise» Yannick Buttet ne sera pas candidat. Au contraire de Marianne Maret. Le PDC du Valais romand, qui désignera officiellement ses candidats en mai prochain, mise sur sa vice-présidente pour conserver son siège au Conseil des Etats, laissé vacant par Jean-René Fournier.

Les choix opérés par Marianne Maret pour constituer son équipe de campagne donnent des indications quant aux intentions de Yannick Buttet. La Chablaisienne a choisi Bernard Premand pour mener ses troupes, ni plus ni moins que le chef de campagne de Yannick Buttet lors des élections fédérales de 2011 et 2015. Pascal Knubel, lui aussi proche de l’ancien conseiller national, fait également partie de la garde rapprochée de Marianne Maret. Autant d’éléments qui laissent à penser que Yannick Buttet passera son tour pour les élections fédérales de 2019.

Publicité