Une partie du volet vitivinicole de l’affaire Giroud est définitivement classée, comme le révélait Le Temps, il y a une dizaine de jours. Cette procédure, qui vise Dominique Giroud pour des pratiques vitivinicoles douteuses, a été ouverte à la suite du dépôt d’une plainte par l’Interprofession de la vigne et du vin du Valais (IVV), pour concurrence déloyale, en mars 2015. Son président, Yvan Aymon, réagit à ce classement.

Le Temps: Comment a réagi l’IVV à l’annonce du classement de la procédure relative aux faits antérieurs à 2010?