Yvan Perrin se retire de la politique. L'ex-conseiller d'Etat neuchâtelois UDC a reconnu sa défaite avant même la fin du dépouillement pour le Conseil national, où il espérait faire son retour. Yvan Perrin a ajouté dans les médias régionaux qu'il quittait la vice-présidence de l'UDC neuchâteloise. Il souhaite redevenir un militant de base.

Retrouvez notre suivi en direct des élections fédérales

L'UDC neuchâteloise disparaît du National après 16 ans de présence

Après 16 ans de présence au Conseil national, partagée entre Yvan Perrin et Raymond Clottu, l'UDC neuchâteloise n'a pas réussi à maintenir son siège. Yvan Perrin a dit avoir «sous-estimé» la vague verte.

L'ex-homme fort du parti a aussi reconnu que son image s'était considérablement dégradée durant la campagne, faisant notamment référence à son absence lors d'un débat sur la radio régionale RTN auquel il avait été invité.

«Une lourde responsabilité»

Après avoir participé au succès de son parti en 2003, Yvan Perrin a estimé porter «une lourde responsabilité» dans la défaite de dimanche. «Il est temps de tourner la page et de passer à autre chose», a-t-il poursuivi dans une vidéo postée sur le compte Twitter d'Arcinfo.

Yvan Perrin a été élu au Conseil National de 2003 à 2013. Il a ensuite accédé au Conseil d'Etat, mais il avait dû quitter son poste en 2014 pour des raisons de santé.


Dans les autres cantons