Presse 

Yverdon se déchire autour de son journal

Des pressions sur «La Région Nord vaudois» agitent l’exécutif yverdonnois. Accusant la droite de l’avoir trompée, la minorité de gauche a rompu la collégialité

Pluie d’invectives à la municipalité d’Yverdon. Ce mardi, la minorité de gauche a rompu la collégialité. En cause, le licenciement de la rédactrice en chef de La Région Nord vaudois, Caroline Gebhard. Son départ aurait fait suite à des pressions financières appliquées sur le titre par la majorité bourgeoise de l’exécutif – sans consulter la gauche. La crise éclate.

«A quoi sert la presse locale?»

Face à un nombre de journalistes inhabituel, le syndic d’Yverdon, Jean-Daniel Carrard, raconte sa version des faits. «Le 23 mai dernier, dit-il, la municipalité au complet adressait en son nom un courrier de réclamations à Caroline Gebhard, la rédactrice en chef de La Région.» A ses côtés, Marc-André Burkhard et Gloria Capt, deux de ses collègues de parti à la municipalité, acquiescent.