Au lendemain du lancement de l’initiative populaire «Sauvons le Mormont», les procès des anciens occupants de la première «Zone à défendre» de Suisse se sont ouverts ce lundi 17 janvier à Nyon. Deux audiences ont eu lieu parallèlement durant la matinée, et cinq autres suivront mardi et mercredi. Le procureur général vaudois Eric Cottier avait fait le déplacement devant un simple tribunal de police, qui jugeait Michel* pour violation de domicile, empêchement d’accomplir un acte officiel et insoumission à une décision de l’autorité.