C’est une histoire invraisemblable, mise au jour ce vendredi par le Tages-Anzeiger. Qui ne fait pas vraiment honneur au sérieux des fonctionnaires alémaniques. Entre 2006 et 2012, révèle le quotidien, plusieurs dizaines d’ordinateurs utilisés par l’administration cantonale sont déclarés en fin de vie. Jusqu’ici rien de bien particulier. Les appareils sont simplement destinés à la casse, il faut s’en débarrasser.