A l’approche du week-end, l’attitude à adopter face aux émeutiers nocturnes de Zurich occupe les esprits. Le chef de groupe libéral-radical Roger Tognella a proposé de mobiliser l’armée pour soutenir la police en cas de récidive et de nouveaux rassemblements spontanés comme lors des trois derniers week-ends. Les autorités de la ville sont sceptiques face à cette alternative et applaudissent le travail effectué jusqu’ici par leurs policiers. De leur côté, les jeunes interrogés par la presse zurichoise dénoncent une réplique trop violente des forces de l’ordre.