C’est une prouesse technologique. Mardi, à 11 h, un bâtiment de 6200 tonnes a entamé un déplacement de 60 mètres vers l’ouest pour permettre la construction de deux nouvelles voies à la gare CFF de Zurich-Oerlikon. Cette construction en brique vieille de 123 ans, qui abritait autrefois la direction de la Fabrique suisse de machines-outils Oerlikon, est devenue un symbole du passé industriel de ce quartier au nord de Zurich. Coût de l’opération: 12 millions de francs.

Le transport, le plus grand jamais réalisé en Europe, est effectué sur deux rails superposés en acier, séparés par une série de 500 rouleaux. Le bâtiment de 80 mètres de long et de 12 mètres de haut avance centimètre par centimètre, poussé par trois presses hydrauliques qui doivent être régulièrement réajustées le long des rails. Vitesse de croisière: 3 à 5 mètres par heure. Le voyage devrait durer deux jours. Mardi en fin de journée, les responsables étaient satisfaits de l’avancée de l’opération.

Les préparatifs pour ce déménagement inhabituel ont duré presque deux ans. Auparavant, des années de négociations avaient été nécessaires pour préserver de la destruction ce témoin du passé cher au cœur des Zurichois. ABB, ancien propriétaire de l’immeuble, a fourni une contribution essentielle en cédant, en septembre 2010, le terrain à la Ville de Zurich et aux CFF, et le bâtiment à Swiss Prime Site.

Pour Rolf Iten, patron de l’entreprise Iten AG, chargée du transfert, il s’agit «d’une opération de routine, réalisée dans des conditions très difficiles.» Ceci notamment en raison du dégagement restreint avec la proximité des voies CFF et de l’ancienneté de la fabrique. Le grand défi sera de «veiller à ce que le bâtiment ne s’affaisse pas trop pendant le transport». Si tout se passe bien, le déménagement ne devrait pas durer plus de 15 heures, puis la reconstruction pourra commencer. La fin des travaux est prévue pour novembre 2012.