Sécurité

A Zurich, le nombre de délits le plus bas depuis 36 ans

Le nombre d'infractions baisse, mais les attaques de policiers dans la ville de Zurich augmentent

La criminalité a perdu du terrain dans le canton de Zurich: elle n’avait jamais été aussi basse depuis 1980. En 2015, 92 468 infractions au code pénal ont été enregistrées, soit 6563 en moins que 2014 (-6,6%). La baisse concerne avant tout les vols et cambriolages, les dommages à la propriété, les infractions corporelles légères, ainsi que les homicides (huit, contre dix en 2014).

Le nombre de délits commis par des requérants d’asile en particulier a fortement baissé (-20%), alors même que le nombre de réfugiés dans le canton a augmenté au cours de l’année écoulée. Sur 11 000 requérants d'asile, quelque 500 ont commis un délit, soit 4,5%. Il s’agit en général d’infractions mineures (vols ou voies de faits), précise la police.

Laquelle avance plusieurs explications à cette tendance. D'une part de nombreuses personnes arrivées récemment en Suisse sont des familles et des personnes âgées en provenance du Moyen-Orient, de Somalie et d'Erythrée, en quête de protection et de sécurité, une population statistiquement moins encline aux délits. D'autres part, des contacts plus étroits avec les centres pour requérants, avec une intensification des contrôles policiers, aurait eu un effet préventif.

Lire aussi: En Suisse, la répartition géographique du crime a changé

Les infractions à la loi sur les stupéfiants et celles à la loi sur les étrangers ont augmenté en revanche (+20% environ), une hausse à mettre sur le compte de l’intensification des contrôles policiers. Plus nombreuses également, les lésions corporelles sévères (+11,5%), que la police explique par un phénomène particulier: la multiplication d’attaques au pointeur laser.

Autre tendance, qui concerne cette fois la ville de Zurich: l’explosion des agressions et menaces envers les fonctionnaires. On recense 419 cas en 2015, contre 280 en 2014. Il s’agit surtout d’attaques de policiers lors de manifestations spontanées ou de matchs de foot.

Publicité