Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Environ 5300 personnes sont au bénéfice d'un permis F dans le canton de Zurich.
© CHRISTIAN BEUTLER/Keystone

Zurich

A Zurich, près de 1000 personnes manifestent pour soutenir les réfugiés

Les manifestants estiment que les réfugiés et les sans papiers sont de plus en plus privés de droits. Une bonne trentaine d'organisations avaient lancé un appel

Près de mille personnes ont manifesté pacifiquement samedi à Zurich contre la politique d'asile du canton. Leurs critiques étaient dirigées notamment contre la décision du parlement cantonal de ne plus verser l'aide sociale aux étrangers admis provisoirement.

Dans le canton de Zurich, les réfugiés et les sans papiers sont de plus en plus privés de droits, ont scandé les manifestants. Le rassemblement, autorisé, se voulait un signe de solidarité. Une bonne trentaine d'organisations avaient lancé l'appel.

5300 détenteurs d'un permis F

Selon une décision prise en avril par le parlement cantonal, les étrangers admis provisoirement (permis F) ne peuvent plus bénéficier de l'aide sociale, mais seulement d'une assistance. Elles ne sont donc financièrement plus placées sur pied d'égalité avec les réfugiés dont la demande d'asile a été acceptée.

En acceptant cette révision de la loi sur l'aide sociale demandée par l'UDC, le parlement a rétabli une situation qui a prévalu jusqu'en 2011. Environ 5300 personnes sont au bénéfice d'un permis F dans le canton de Zurich. Elles ne reçoivent plus que 360 francs par mois. Un réfugié dont la demande d'asile a été acceptée perçoit environ 900 francs par mois de l'aide sociale.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a