Limmatquai (5/8)

A Zurich, il y a des cactus

Contre toute attente, le jardin botanique presque centenaire de Mythenquai est devenu un lieu tendance pour les citadins en mal d’exotisme

Chaque mardi de l’été, notre correspondante à Zurich explore les secrets et les chemins de traverse de la cité de Zwingli.

Episodes précédents:

On en trouve de toutes sortes: petites, grandes, lisses, duveteuses, épineuses ou fleuries, dans différentes nuances de gris et de vert. La collection de succulentes, à Zurich, se targue d’offrir la plus grande variété du monde, avec 5500 espèces. Au départ, dans les années 1920, le marchand passionné Jakob Gasser, se sentant vieillir, avait tenté de vendre ses 1500 plantes à la ville. Mais, en pleine crise économique, Zurich n’avait pas voulu investir dans un tas de cactus. C’est alors qu’un mécène a racheté la collection, avant de la confier à la municipalité, avec pour mission d’éduquer la population à la botanique. Depuis son ouverture en 1931, la serre attire des foules en mal d’exotisme.

Aujourd’hui, près de 90 ans plus tard, ces drôles de plantes fascinent plus que jamais. L’an dernier, 58 000 visiteurs ont défilé sous la serre, un record. Connaisseurs avertis en quête d’espèces rares ou simples curieux, ils étaient quelque 2500 au marché de printemps, contre 950 en 2009. Les plus assidus sont abonnés à la newsletter, qui les avertit au début de l’été de l’ouverture nocturne exceptionnelle pour assister à la floraison éphémère de Selenicereus grandiflorus, ou «reine de la nuit», un événement qui n’arrive qu’une fois par an.

Décor idéal pour Instagram

L’amour des Zurichois pour les cactus a pris de nouvelles proportions avec l’arrivée d’Instagram. Car ces plantes peu exigeantes ne plaisent pas seulement aux citadins adeptes d’intérieurs minimalistes. Les cactus sont aussi photogéniques. Tels des icônes modernes, ils s’affichent dans les pages de magazines de design et sur tous les supports, coussins, tasses ou chaussettes. Des influenceurs ont fait des serres de la collection de succulentes la toile de fond de leurs shootings de mode. Les starlettes des réseaux viennent même parfois faire des selfies en douce, au grand dam des gardiens de la serre, qui n’aiment pas savoir leurs protégés exhibés sur des photos volées. Ces temps pourtant, 
ce lieu tendance de Zurich n'est pas très fréquenté. Lorsqu'il ne pleut pas, il y fait dans les 45 degrés. La température idéale pour un cactus 
en vacances.

Publicité