Selon un sondage publié par Le Matin Dimancheet SonntagsBlick, les Suisses seraient 79% à n'avoir pas de crainte de voir leur patrimoine disparaître. Ils sont en outre 52% à juger que le Conseil fédéral a jusqu'ici bien réagi.

Selon l'enquête réalisée entre le 8 et 11 octobre auprès de 501 personnes par l'institut Isopublic, 28% des Suisses pensent que le gouvernement devrait agir davantage. Et 68% des sondés pensent que les chefs des grandes banques qui ont des problèmes devraient rendre leurs bonus des dernières années. Sur la question de la garantie de l'épargne auprès des banques, au maximum 30 000 francs par clients, les personnes sondées sont partagées: 48% pensent qu'il n'y a pas besoin de relever cette somme, 45% estiment que c'est nécessaire et 7% ne se savent pas.

D'après le SonntagsBlick, cette garantie serait en train d'être renégociée par le Conseil fédéral et les banques. Le montant de la garantie pourrait être relevé à 80 000 francs. Selon l'hebdomadaire, le gouvernement et les banques ne seraient toutefois pas d'accord sur le financement de la différence: selon le premier, il doit être à la charge des banques, tandis que celles-ci pensent que l'Etat devrait en être responsable.

Dans le cadre d'un plan en trois points, banques et Conseil fédéral seraient par contre d'accord de mieux protéger l'argent des comptes de 3e pilier, qui pourrait être placé dans des fondations, et accélérer le traitement des faillites.