La Supérette, festival de toutes les chances

La Supérette, festival de toutes les chances

C’est la cerise du ventre mou de l’automne: fin octobre, Neuchâtel ouvre sa Supérette – des années que ça dure – et prépare au gris novembre. Cette année encore, le festival fait dans une certaine classe, par exemple avec le maître des basses Roska, protégé de chez Rinse (ve 24 octobre), précédé d’un duo de flambeaux de la scène footwork (pensez rythmes épileptiques), DJ Earl et DJ Taye. On sera surtout ouvert à la soirée de la veille qui, outre la festivité maximale de Liars, permettra de (re-)découvrir Fuck Buttons, hérauts britanniques du synthétiseur énergétique.

La Case à chocs, quais Philippe-Godet 20. Du 23 au 25 octobre. (Loc. www.petzi.ch).

Publicité