Je te survivrai

Cette satire grinçante à deux protagonistes également antipathiques n’augure rien de bon

Agent immobilier peu doué en matière de relations humaines, Joe (Jonathan Zaccaï) vit à la campagne et déteste de tout son cœur Blanche, sa vieille voisine (Ben Riga). L'animosité est réciproque. Et quand un matin d'été Joe tombe au fond de son puits, seule la vieille pourrait le tirer de cette oubliette. Un implacable marchandage s'engage. Joe déployie des trésors de dialectique, mais Blanche s'avère une négociatrice coriace – malgré la canicule, ce fléau du quatrième âge… Auteur du court-métrage Le Grand jeu, le Belge Sylvestre Sbille passe au long avec Je te survivrai. Hélas, cette satire grinçante à deux protagonistes également antipathiques ne paraît pas offrir ce qu'on apprécie tant dans le cinéma belge: une humanité directe teintée d'une bonne dose d'autodérision.

Publicité