Selon le cabinet d'études américain Multimedia Intelligence, le trafic peer to peer (P2P) devrait croître de 400% d'ici à 2012, passant de 1,6 Peta-octets par mois en 2007 à près de 8 Po dans cinq ans. Selon les statistiques avancées par Multimedia Intelligence, le P2P représente 44% de l'ensemble du trafic Internet dans le monde. Et contrairement aux apparences, ce n'est pas le téléchargement illégal d'œuvres multimédia, que ce soient de la musique ou des films, qui devraient en pâtir. L'étude souligne en effet que, dans les prochaines années, le trafic en mode P2P ne serait plus seulement lié au téléchargement illégal, il pourrait surtout «apparaître comme un moyen viable de distribuer légalement des contenus», selon Franck Dickson, directeur de recherche auprès de Multimedia Intelligence. Ainsi, le trafic légal en P2P devrait progresser dix fois plus rapidement au cours de ces cinq prochaines années que le téléchargement illégal. Ce n'est pas une surprise totale, puisque Bittorrent, symbole du piratage, est utilisé depuis plusieurs mois pour vendre des films via son système P2P.Le cabinet annonce même le développement de solutions alternatives au P2P, comme le P4P. Cette technologie se base sur une carte du réseau proposée par les fournisseurs d'accès à Internet. Afin d'optimiser les échanges entre ordinateurs, le P4P permet de repérer à quel endroit se situe l'utilisateur. Grâce à cette indication, il va faire se connecter un ordinateur aux utilisateurs qui se trouvent le plus proche de lui géographiquement, et en priorité à ceux qui partagent le même fournisseur d'accès.

Résultats contrastés

Ainsi, la vitesse de transfert est nettement améliorée, tout en permettant aux fournisseurs d'accès à Internet d'engendrer des économies. En effet, si deux abonnés à un même fournisseur communiquent entre eux, la bande passante utilisée ne coûte à cet opérateur presque rien. En revanche, ce même opérateur devra payer pour pouvoir utiliser le réseau de l'un de ses concurrents.A noter que les résultats de l'étude de Multimedia Intelligence sont en contradiction avec d'autres études publiées cette année, qui montrent un trafic P2P en déclin. PlusNet, par exemple, montrait récemment que le P2P a baissé sur un an de 8,75%, alors que le streaming (Deezer, Youtube,…) explose avec une croissance annuelle de 170%.