Inventeur de casse-têtes, Machin (Clovis Cornillac) ne peut se concentrer que dans le silence. Pianiste accomplie, Machine (Mélanie Bernier) ne peut vivre sans musique et prépare un concours. Elle emménage dans l'appartement d'à côté. Un mur les sépare, et il n'est pas insonorisé. La cohabitation s'avère conflictuelle. Mais peut-être qu'un doux sentiment va naître entre ces êtres dissemblables? Jeune premier prometteur (Les Amoureux, Karnaval), Clovis Cornillac s'est rapidement compromis dans d'indignes gaudrioles (Protéger et Servir, Radiostars…). Il a même tenu le rôle d'Astérix, c'est dire. Aujourd'hui, comme tout un chacun, il passe derrière la caméra avec Un peu, beaucoup, aveuglément, une de ces atroces comédies sentimentales dont le cinéma français a le secret.