remise du Nobel de la paix

Un jour de censure pas comme les autres en Chine

La Chine employait les grands moyens ce vendredi pour que la remise symbolique à Oslo du Nobel de la paix à son dissident emprisonné passe inaperçue au pays

Dissidents mis au vert, écrans noirs, mots censurés sur Internet, forte présence policière près de la résidence de Liu Xiaobo, la Chine employait les grands moyens ce vendredi pour que la remise symbolique à Oslo du Nobel de la paix à son dissident emprisonné passe inaperçue.

Ni Liu, ni son épouse Liu Xia, en résidence surveillée, ni ses proches, empêchés de quitter la Chine, ne pourront recevoir la prestigieuse récompense qui a outré le régime chinois. Les échos de la cérémonie prévue en son honneur à Oslo ne parviendront pas jusqu’à la cellule de la prison du Liaoning où Liu Xiaobo – privé des visites familiales depuis octobre – purge une peine de 11 ans de prison pour «subversion».

De nombreux véhicules de police, banalisés ou non, étaient stationnés aux abords de la résidence du couple dans un complexe de tours de l’ouest de Pékin, où est confinée Liu Xia depuis l’annonce du Nobel. La police relevait les noms des journalistes se trouvant aux abords de la résidence. Liu Xia, qui avait pu communiquer par téléphone puis par Twitter les premiers jours, s’est vu privée de ces moyens de communication. De nombreux proches du couple et militants des droits de l’Homme soit n’étaient plus joignables vendredi non plus. Certains ont été refoulés à l’aéroport, de crainte qu’ils ne se rendent à Oslo.

Beaucoup ont été éloignés de Pékin avant la cérémonie, d’autres ont choisi de s’absenter pour éviter les problèmes. Li Fangping, avocat constamment surveillé à Pékin, a expliqué être parti mardi pour la province méridionale du Fujian, jusqu’à dimanche.

Les mots «chaise vide» et «Oslo» étaient censurés sur des sites internet en Chine, quelques heures avant la remise du prix Nobel de la paix, qui sera représenté par un siège inoccupé. Une tentative d’écrire sur le site Renren, un équivalent chinois de Facebook, les mots clés «chaise vide», «tabouret vide» ou «Oslo», était bloquée, la formulation «contenu interdit» s’affichant à l’écran.

La cérémonie de remise, retransmise en direct dans de nombreux pays, était censurée en Chine. Les écrans des chaînes de télévision BBC, CCN ou TV5 ont viré au noir au moment où a commencé la cérémonie à Oslo, retransmise dans le monde. Une fois la cérémonie terminée, les programmes ont repris, comme d’habitude. Le 8 octobre, lors de l’annonce du Nobel, CNN, la BBC et la télévision francophone TV5 avaient été censurées. La télévision d’Etat CCTV n’avait pas soufflé mot du prix.

Publicité