Ce n’est pas un pilote, mais un spécialiste de la DCA et des états-majors qui commandera les Forces aériennes et devra assurer la transition entre les F-5 Tiger et les futurs avions de combat. Le Conseil fédéral a en effet désigné le divisionnaire Aldo Schellenberg, 54 ans, jusqu’ici chef de l’Etat-major de l’armée, pour succéder au commandant de corps Markus Gygax, un pilote lui, qui prendra sa retraite à la fin de l’armée.

Docteur en économie, commandant du groupe d’engins guidés de DCA légère, le divisionnaire Schellenberg a commandé la brigade d’infanterie de montagne 12 et a été nommé chef d’Etat-major de l’armée en janvier de cette année.

Derrière cette nomination, les spécialistes voient la volonté du ministre de la Défense Ueli Maurer de disposer d’un homme sûr à la tête des Forces aériennes, plus favorables au Rafale de Dassault qu’au Gripen de Saab. Pour le conseiller fédéral UDC, le grand avantage du nouveau commandant est d’être issu de la milice.

C’est Hans-Peter Walser, 48 ans, qui reprendra la direction de l’Etat-major de l’armée lors du départ d’Aldo Schellenberg. Cette nomination a été effectuée également ce mercredi par le gouvernement qui a par ailleurs désigné Bernhard Bütler, 57 ans, pour diriger ad interim la Base d’aide au commandement de l’armée, avec effet immédiat.