• Espagne

En 1999, l'Espagne adoptait un nouveau système d'immatriculation, national, basé sur une combinaison de chiffres et de lettres. Le E national figure dans «l'eurobande» bleue à gauche de la plaque. La spécification régionale n'a pas seulement disparu: il est interdit d'en rajouter une.

L'immatriculation en Espagne est liée au véhicule, comme dans la plupart des pays qui nous entourent. La Suisse et la Belgique, avec leur immatriculation à la personne, font exception.

• Grande-Bretagne

Un nouveau système est entré en vigueur en 2001. Il obéit à un critère désormais dominant: la centralisation nationale, qui simplifie les démarches et permet un contrôle plus efficace. La mention régionale est conservée, mais comme le véhicule garde son immatriculation toute sa vie, la plaque indique son origine et pas nécessairement le lieu de résidence de son propriétaire. La région et la ville sont spécifiées par les deux premières lettres de la combinaison, l'année d'immatriculation par les deux chiffres qui suivent.

Spécialité britannique: l'eurobande bleue avec la mention GB et le drapeau européen, à gauche de la plaque, est facultative. Il suffit, en cas de voyage à l'étranger, de la remplacer par un macaron ovale. Depuis peu, Ecossais, Gallois et autres fervents régionalistes disposent, en option, d'eurobandes régionales, avec drapeau ad hoc.

• Italie

L'ancien système laissait aux 103 provinces du pays le soin de gérer les immatriculations. La centralisation a eu lieu en1994. Les plaques s'en sont trouvées transformées. Dans un premier temps, il est devenu impossible de distinguer un Sicilien d'un Turinois. Cette situation apparemment insupportable n'a duré que 5 ans: en 1999, sous la pression populaire, l'indication régionale a été réintroduite, mais de manière facultative. Symétrique à la bande bleue de gauche, les nouvelles plaques arborent une bande bleue à droite où figure, en haut, l'année d'immatriculation du véhicule Dessous, deux lettres adhésives indiquant la province. Et facilement remplaçables lors d'un déménagement ou d'un changement de propriétaire du véhicule, lequel garde son immatriculation jusqu'à sa mise au rebut.

• France

Très semblable au système italien et répondant aux mêmes exigences de simplification et de sécurité, le nouveau concept d'immatriculation entrera en vigueur l'an prochain. Il promet aux Français un allégement administratif considérable: ils recevront désormais leur carte grise par la poste, en quelques jours.

Particularité des nouvelles plaques, elles sont disponibles avec ou sans, dans leur partie droite, une bande bleue porteuse de la référence locale: le numéro du département surmonté de son logo. De plus, cette référence est laissée au libre choix de l'automobiliste, qui peut ainsi, même s'il habite Lyon, «afficher ses racines» marseillaises. Et aussi, si c'est un 93, se faire passer pour un 92. Enfin.

• Allemagne

Sur les plaques allemandes, les premières lettres désignent la ville de rattachement. Plus elle est importante, moins il y a de lettres pour la désigner: S pour Stuttgart, M pour München. Les numéros d'immatriculation sont délivrés au niveau du Kreis, l'arrondissement. La plaque accompagne le véhicule et non son propriétaire, mais en cas de déménagement, une nouvelle immatriculation est nécessaire. Pas de changement de système annoncé pour le moment.

• Suisse

D'abord une précision: contrairement à un bruit qui circule, même si la Suisse devait entrer dans l'Union européenne, personne ne l'obligerait à abandonner ses écussons cantonaux.

La probabilité d'une telle émasculation a été évoquée par le journal Sonntag car le parc automobile augmente et les six chiffres actuels ne suffiront bientôt plus à immatriculer toutes les voitures dans les cantons les plus peuplés. Il faudra donc passer à un système à sept chiffres, ou introduire une combinaison de chiffres et de lettres. Mais aucun scénario concret n'est encore envisagé.

La Suisse est actuellement l'un des rares pays où les véhicules sont immatriculés «à la personne». Un changement de système pourrait éventuellement remettre en question cette option.