Et si l'on se passait totalement de ligne fixe? L'idée séduit de plus en plus de Suisses, qui ne souhaitent plus verser les fameux 25.25 mensuels à Swisscom, et qui se contentent du coup de téléphoner avec leur mobile. Ce choix implique bien sûr un désagrément majeur: il n'est plus possible d'utiliser sa ligne fixe pour accéder à Internet via l'ADSL, par exemple. Or depuis quelques semaines, Orange commercialise un petit appareil qui permet de régler ce souci. Cette «Flybox» se connecte en effet au réseau de téléphonie mobile, pour diffuser Internet dans son appartement. La Flybox transforme aussi le signal de téléphonie mobile en réseau fixe, ce qui permet de continuer à utiliser son téléphone classique.

Cette petite prouesse est rendue possible par l'amélioration constante des réseaux de téléphonie mobile. Comme Swisscom et Sunrise, Orange migre rapidement son réseau vers la technologie HSDPA. Dans de bonnes conditions, celle-ci permet d'accéder rapidement à Internet. Le débit maximal théorique est en effet de 3,6 Mbit/s chez Orange (7,2 Mbit/s chez Swisscom). A titre de comparaison, une connexion ADSL standard (donc sur le réseau fixe) offre actuellement un débit de 5 Mbit/s.

La Flybox, un petit boîtier d'une dizaine de centimètres de haut aux finitions parfaites, contient une carte SIM. C'est cette carte qui permet de se connecter au réseau de téléphonie mobile d'Orange. Première étape, mettre l'appareil sous tension. Mieux vaut déposer la Flybox à proximité de son téléphone fixe. Car l'on va débrancher ce téléphone de la prise Swisscom pour le brancher, via son câble standard, dans la Flybox. Il reste ensuite à relier ce boîtier à son ordinateur. La première solution consiste à utiliser un câble Ethernet. En deux secondes, la FlyBox est identifiée par l'ordinateur. Il ne reste plus qu'à introduire le code PIN, et la FlyBox est activée. L'on peut instantanément surfer via Internet. La seconde solution, a priori utilisée par la majorité des consommateurs, est de faire communiquer son ordinateur et la Flybox en Wi-Fi, donc sans fil. Là, petit bug: apparemment le code (clé WEP) fourni par Orange n'est pas le bon. Il faut donc connecter les deux appareils via le câble Ethernet, changer la clé WEP, et tout fonctionne. Ce problème n'est pas isolé, un collègue de la TSR ayant eu le même (http://tsr.blogs.com/telecom).

Malgré ce hic, il n'a pas fallu plus de dix minutes pour installer le tout. Et cela fonctionne. Le téléphone fixe est opérationnel. Il faut juste se rappeler de son nouveau numéro, Orange, qui commence par 078. Côté Internet, le débit constaté au centre de Lausanne est de 1,1 Mbit/s en flux descendants, et 300 kbit/s en flux ascendants. De quoi surfer sur Internet et consulter ses e-mails dans de bonnes conditions. Mais sans opérer de gros téléchargemeents ou consulter YouTube, ce qui requiert une bande passante supérieure.

Parlons enfin des coûts. La Flybox est vendue 1 franc (carte SIM comprise), et l'abonnement mensuel est de 19 francs. Accéder à Internet coûte 1 franc par jour, sans limite. Les prix de la téléphonie vers le réseau fixe sont moins chers que ceux depuis une ligne fixe Swisscom, avec par exemple un tarif de 6,9 centimes la minute en semaine. Tous les appels vers les réseaux mobiles sont facturés 35 cts la minute.

Bien sûr, la FlyBox n'a pas que des avantages. L'accès à Internet n'est pas très rapide. De plus, les personnes qui vous appellent vont pour la plupart payer plus cher, car elles appellent un numéro mobile Orange.

Au final, la Flybox s'adresse surtout aux personnes qui séjournent dans des résidences secondaires. Mais même pour des résidences principales, l'offre est intéressante. A condition, bien sûr, de ne pas vouloir surfer trop vite sur le Net.