Mariés depuis dix-huit ans, parents de trois beaux enfants, Frank (Dominique Jann) et Alice (Ursina Lardi) se sont aimés passionnément. Mais elle découvre qu'il fréquente des sites de rencontres gays. Pour Alice, le monde s'effondre. A la tristesse d'être quittée s'ajoute l'impression d'avoir été flouée, trompée sur la marchandise. Pour son premier long-métrage, Claudia Lorenz imagine des scènes de la vie conjugale au temps du mariage pour tous, parfois un peu caricaturales (l'homosexualité de Frank, la latinité exubérante de son compagnon), souvent justes (la violence psychologique qui s'exprime à travers des symboles plutôt que des scènes de ménage).