Les Valaisans pourraient signer contre les nuisances des F/A-18

L’association valaisanne «Ras-le-bol» envisage de lancer une initiative populaire cantonale pour tenter d’en finir avec les nuisances des vols des avions militaires. Mais avant cela, elle réclame les résultats d’une étude sur l’aéroport de Sion menée par l’EPFL.

«Nous savons que l’étude confiée en 2010 à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a été remise au Conseil d’Etat à la fin de l’année dernière. Nous avons plusieurs fois demandé à la consulter, en vain. Aujourd’hui, nous demandons au Conseil d’Etat de la rendre rapidement publique», a indiqué jeudi à la presse l’association «Ras-le-bol».

Cette étude globale porte sur l’aéroport du chef-lieu valaisan, sur ses activités tant civiles que militaires et leurs implications dans différents secteurs tels que l’économie, la sécurité, la santé ou encore l’aménagement du territoire.

Une fois le document rendu public et selon ses conclusions, «Ras-le-bol» formulera son initiative populaire cantonale. La défense est de la compétence de la Confédération, mais les cantons ont le droit de faire connaître leur opposition, a expliqué Me Raphaël Dallèves, vice président de «Ras-le-bol».