Voyage en terres russes

L’OSR débute sa vraie saison symphonique par les séries Grands Classiques et Répertoire, avec Kazuki Yamada aux commandes

Il n'y a rien de plus stimulant que les projets «thématiques». Sujets, compositeurs, formes et autres inspirations picturales ou littéraires composent souvent des affiches passionnantes. Pour ouvrir sa saison, l'OSR retrouve Kazuki Yamada autour d'une seule nation: la Russie. Autant dire un vaste continent, aux cultures et sensibilités artistiques aussi diverses qu'extrêmes.

Entre Glazounov, Chostakovitch et Tchaïkovski, il y a en effet de fondamentales différences de style, d'époque et de personnalité. De leurs naissances (de 1840 à 1906) à leurs vies en passant par l'Histoire qui les accompagne et les ouvrages présentés (respectivement la Valse de concert Op. 51, le 2e Concerto pour violon et la 5e Symphonie), il y a de quoi aborder la grande tradition par des versants très singuliers. La partie concertante a été confiée au violoniste allemand Frank Peter Zimmermann, fidèle soliste de l'orchestre, dont le jeu concentré et virtuose rendra sans aucun doute toutes les finesses et les richesses de la partition.

Et pour ceux qui ont soif de connaître mieux les interprètes du concert, une rencontre avec les musiciens sera organisée à l'issue de la première des deux soirées.
Publicité