La Food and Drug Administration (FDA), l'agence des médicaments qui a autorité sur le marché du tabac, a annoncé que les e-cigarettes utilisant des cartouches aux arômes autres que tabac et menthol seraient interdites à la vente dès début février, à moins qu'elles n'aient obtenu une autorisation de la FDA.

Lire aussi: Maladie du vapotage: la science piétine

Le but est de prévenir le vapotage des jeunes, a déclaré le secrétaire à la Santé, Alex Azar. Ce dernier avait lui-même annoncé en septembre que tous les arômes, y compris le menthol, seraient interdits. La filière du tabac et du vapotage s'était mobilisée tout l'automne pour faire pression sur Donald Trump afin qu'il revienne sur cet engagement, faisant valoir le coût potentiel en emplois dans le secteur, et en voix lors de l'élection présidentielle de novembre.

Lire également: L’Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées

Le Congrès avait adopté fin décembre une loi relevant de 18 à 21 ans l'âge légal pour acheter des produits de vapotage, ce qui entrera en vigueur après l'été. Le compromis annoncé jeudi par la FDA va dans un premier temps laisser sur le marché les e-cigarettes qui ne sont pas basées sur des cartouches, et qui sont vendues principalement dans les magasins spécialisés, les "vape shops".

Lire enfin: Aux Etats-Unis, le fléau du vapotage à l’école